Les dernières nouvelles du marché

6 octobre 2010

Cosimo Gabrielle est un nom bien connu du marché de l’outillage diamanté pour le façonnage du verre puisqu’il a été l’un des précurseurs du marché en créant et développant cette activité au sein du groupe Bavelloni et en mettant sur le marché un nombre important d’outils innovants.

Après avoir quitté le groupe Glaston, il y a deux ans, il vient de rejoindre BDT ( Bovone Diamond Tools) la société créée par Bovone pour se développer dans l’outillage, pour les aider à augmenter leur part de marché.

Nouveautés outillage et meule pour le prochain Glasstec, Dusseldorf 2010

26 juillet 2010

 

 

Polissage du verre : Artifex

Le polissage du verre s’effectue toujours avec une pression de la meule ( mécanique, pneumatique..) sur le verre. Si cette pression est trop importante ou si le réfrigérant utilisé n’est pas performant ( température, charge..) un bon polissage ne sera pas possible. D’où l’intérêt de travailler avec une pression faible sur la meule.

Le fabricant Allemand Artifex, présent dans l’industrie du verre depuis plus de 80 ans présente une gamme de nouvelles meules de polissage  ( réf : AO-BJ) travaillant sous basse pression. De plus la base polyuréthane de l’outil intègre à la fois des grains abrasifs mais aussi des agents de polissage ce qui permet dans de nombreux cas de s’affranchir d’un polissage ultérieur au cérium.

 

Ces meules sont proposées en couronnes continues et en couronnes segmentées pour les applications de polissage du verre feuilleté, en grain 40, 60, 80 et 120, chaque grain correspondant à une couleur différente afin d’éviter les erreurs. Les meules sont disponibles en diamètres 130 ET 150.

 

 

meulesartifex.bmp

 

 

 Second-Fair, la foire du verre, de la pierre, des machines et des outils sur Internet

Comascotec, le site du façonnage du verre, de la pierre, des machines et des outils

 

Les meules pierre

12 janvier 2010

 

Il peut arriver que l’objectif poursuivi soit d’enlever une très faible quantité de verre et de polir aussi la surface ainsi obtenue.

Dans ce cas on peut utiliser une meule diamantée avec un grain de diamant très fin et derrière une meule de polissage.

Une seconde solution est aussi disponible : la meule pierre. Il s’agit d’une meule disposant d’un peu de pouvoir abrasif et aussi d’une capacité de polissage. Ces meules sont très utiles dans certains cas particulier ( essentiellement pour le façonnage des arêtes) car elles permettent d’utiliser une seule meule au lieu de deux.

 

meulespierrerbm2.gif

Meules pierre de la société RBM
Il s’agit de pierres synthétiques et leur utilisation est limitée à la réalisation de faible arêtes ( maximum un millimètre de largeur).

Plusieurs types de ces meules sont disponibles sur le marché selon que vous souhaitez privilégier le côté abrasif ou le côté polissage.

 

 

pierrepoliitalmole.jpg

Meules pierre de la société Italmole

On peut aussi les trouver après une ou plusieurs meules diamantées avec une forte capacité de polissage. Leur principale application dans ce cas est dans le polissage sur machines à commandes numériques,mais on les trouve aussi sur des rectilignes et sur des contournées.

 

 Second-Fair, la foire du verre, de la pierre, des machines et des outils sur Internet

Comascotec, le site du façonnage du verre, de la pierre, des machines et des outils

Foire du verre, du marbre, du granit des machines et des outils… sur Internet

27 juin 2009

Pour visiter la foire du verre, des outils et des machines sur Internet

http://www.second-fair.com

Comparaison meules périphériques et meules boisseaux

6 mai 2009

Comparaison meules périphériques et meules boisseaux

 

1/Introduction

Pour façonner le verre sur une machine, il existe deux différents types de meules pour réaliser des joints, les meules périphériques et les meules boisseaux. Ces deux types de meules sont apparues avec les machines, car, avant leur arrivée, la main de l’homme permettait de réaliser le travail qu’effectuent aujourd’hui ces deux différents types d’outils.

Cet article décrit ces différents outils, leurs avantages et inconvénients et les principales applications

 

 

2/Définition

La meule boisseau ( le terme anglais, cup wheel ou meule bol est beaucoup plus explicite ) est une meule en forme de bol qui travaille avec sa partie plate.

La meule périphérique est une meule dont la partie active, la gorge, va donner au verre la forme géométrique de son joint. De la forme de la gorge va dépendre le type du joint.

 

 ogbelfortglass.jpg

Exemple de meule type OG

 

3/Applications dans le domaine du façonnage

La meule boisseau permet de réaliser un seul type de joint, le joint plat avec arêtes. Pour réaliser ce type de joint en utilisant des meules boisseaux on a besoin au minimum de 4 meules ( Une meule diamantée pour la partie plate du joint, une meule pour chaque arête et une meule pour polir le joint). Avec cette configuration minimale on peut obtenir un joint plat poli de qualité correcte, jusqu’à une épaisseur de 10 mm et avec une vitesse ( pour le 10 mm ) d’un mètre par minute. Toutes les meules supplémentaires auront pour objectif d’améliorer la qualité ( poli brillant par exemple), de travailler confortablement des épaisseurs plus importantes ou/et d’augmenter la vitesse de travail.

 

La meule périphérique permet de réaliser tous les types de joints puisque c’est la géométrie de la gorge de la meule qui va déterminer la forme du joint. Pour réaliser un joint avec ce type de meule deux meules suffisent ( une diamantée et une de polissage) . Ici aussi, l’augmentation du nombre de meules utilisées va poursuivre le même objectif que pour les meules boisseaux.

 

 

4/Avantages et inconvénients.

A/La qualité

Avantage : meules boisseaux

-A moins de travailler à vitesse très faible, le façonnage avec meules périphériques provoque  des lignes sur le joint. Ces lignes, dues aux meules diamantées, sont très difficiles à supprimer.

Dans le cas des meules boisseaux, à condition de travailler avec deux meules diamantées minimum et d’adapter sa vitesse de travail à l’épaisseur du verre on obtient facilement une qualité proche de la perfection.

 

-La gorge des meules diamantées va se déformer au fur et à mesure de leur utilisation, détériorant la forme géométrique du joint. Il est cependant possible de choisir des meules proposant des liants permettant de diminuer cet inconvénient.

La meule boisseau n’est pas l’objet de ce type de problème.

 

 

B/La vitesse

Avantage : meules périphériques

On considère généralement que l’on obtient un gain de 20% en vitesse pour les meules périphériques. Ceci est principalement dû au fait que la vitesse de rotation des meules périphériques est dans la même direction que l’avancement du verre.

 

C/Polyvalence

Avantage : meules périphériques

Ici l’avantage est très net. Les meules boisseaux ne sachant réaliser qu’un seul type de joint : le joint plat avec arêtes.

Les meules périphériques permettent de réaliser tous les types de joints, rond, bull nose, quart de rond, OG, 2G, 3G….

 

 

-D/Changement d’outils et réglage

Avantage : meules boisseaux

L’utilisation des meules boisseaux ne nécessite pas de changement d’outils, pratiquement aucun réglage de la machine ( si ce n’est celui de l’épaisseur sur les rectilignes, mais qui ne nécessite que quelques secondes) et il n’est pas nécessaire de passer quelques verres sur la machine pour vérifier la qualité obtenue.

Le cas des meules périphériques est beaucoup plus complexe. Comme ces meules travaillent avec leur gorge, pour chaque joint différent et chaque épaisseur ( même si on peut avec un même jeu de meules dans certains cas travailler plusieurs épaisseurs proches en inclinant les meules sur leur axe) on a besoin d’un jeu de meules différent. Ce qui signifie un changement d’outils sur la machine ( particulièrement pénalisant sur les bilatérales, sauf à empiler plusieurs meules sur chaque broche), des réglages et la nécessité de passer plusieurs verres ( surtout dans le cas des bilatérales) sur la machine avant de commencer à produire.

 

 

E/Rectification des meules

Avantage :meules boisseaux

La gorge des meules périphériques ne se déforme pas de façon uniforme avec l’usure de la meule. La conséquence est une déformation de la géométrie du joint obtenu.

Il existe plusieurs solutions :

-l’utilisation de meules « jetables »

Il s’agit de meules avec une faible épaisseur de diamant ( 1 à 2 mm) qui permettent d’utiliser toute la partie active avant que la déformation de la gorge de la meule ne devienne pénalisable. Mais cette solution n’est plus en ligne avec la prise en compte de l’environnement et des économies de matières premières.

-La rectification des meules

Cette opération consiste à envoyer les meules au fournisseur ou à une entreprise spécialisée qui vont redonner à la meule son profil d’origine avec deux conséquences principales :

a/Un coût supplémentaire

Transport, emballage, montant de la rectification

b/Délai nécessaire pour cette opération

Qui oblige parfois à avoir un second jeu de meules pour poursuivre la production !

 

Cas des meules de polissage : certaines meules périphériques de polissage ( joint plat avec arête, joint rond ( pencil edge)) ne sont généralement pas fournies avec la gorge en forme du joint souhaité, mais plate. C’est à l’opérateur de  » faire tourner » la meule sur un verre ayant déjà le joint désiré afin de créer la gorge sur la meule de polissage.

D’autre part, il faut à intervalle régulier « casser » les bords de la meule pour éviter qu’elle ne soit au contact avec les deux faces du verre et risque ainsi de le rayer.

 

 

F/Prix de revient

Avantage : Match nul ?

Etant donné qu’à chaque épaisseur de verre et que pour chaque type de joint il est nécessaire d’investir dans un jeu de meules périphériques, le budget meules est beaucoup plus important pour les meules périphériques que pour les meules boisseaux.

Mais c’est avantage est beaucoup moins évident si on considère le prix de vente d’un joint type OG ou Bull Nose, réalisé avec des meules périphériques par rapport à celui d’un joint plat avec arêtes réalisé avec des meules boisseaux.

 

 

5/Conséquences sur les machines

On rencontre principalement ces deux types d’outils sur quatre sortes de machines :

 

a/ Les rectilignes

C’est à 98 % ( mais cela dépend aussi des pays) le royaume de la meule boisseau. Essentiellement à cause des facilités de réglage ( pas de changement de meules) et de la qualité.

On rencontre seulement quelques rectilignes périphériques en entrée de gamme car, avec seulement deux meules, ce sont les rectilignes les moins chères du marché. Mais elles ont tendance à disparaître du marché.

 

b/ Les Contournées

Marché à 100 % ( hors biseau ) meules périphériques. Le fait que ce soit une machine où le savoir-faire de l’opérateur est très important gomme certains des défauts des meules périphériques.

 

c/ Les Commandes numériques

Marché largement dominé par les meules périphériques, mais avec une arrivée récente des meules boisseaux pour améliorer dans certains cas la qualité du joint.

 

d/Les bilatérales

Domination des meules périphériques sur les faibles épaisseurs et les grandes séries à cause du gain en vitesse et des moindres exigences en qualité de joint.

Monopole des meules boisseaux pour le façonnage de fortes épaisseurs.

 

 

6/Les évolutions demandées par le marché et les réponses apportées par les fournisseurs de machines et d‘outils.

Ces dernières années ont vu arriver quelques innovations :

a/Côté machines :

-Une meule diamantée périphérique ( oscillante ou pas ) en entrée de bilatérale à meules boisseaux pour obtenir un enlèvement de verre important et donc favoriser qualité et vitesse.

-Option façonnage à meules boisseaux sur les commandes numériques

Cette option, bien qu’elle ait des limites permet d ‘obtenir une très belle qualité pour des volumes en forme.

 

Une nouveauté pourrait arriver sur le marché dans les prochaines années, consistant en une rectiligne capable de fournir tous types de joints en forme à partir uniquement de meules boisseaux.

 

b/Côté outils

Des liants résistant à la déformation sont apparus, permettant d’espacer l’envoie de meules périphériques à la rectification.

En polissage des meules de brillance permettant d’obtenir un très beau poli brillant sont aussi proposées.

 

 

 

 

7/Conclusion

Loin d’être opposées ces deux types d’outils sont complémentaires. Ils offrent une large palette de possibilités capable de répondre aux besoins de productivité, qualité et de produits nouveaux.

Alain Leboutet

Consultant, machines, outils pour le façonnage du verre, de la pierre, du marbre et du granit.

http://www.second-fair.com

Les foires sur Internet du façonnage du verre, de la pierre, marbre et granit, des machines et des outils ( meules, disques diamantés..).

Ici vous pouvez rencontrer les principaux fournisseurs mondiaux, améliorer votre connaissance sur leurs produits, poser des questions, demander brochures, offres de prix..

The glass and stone fair on Internet with real booths

 

http://www.machines-verre-pierre.com

Le site du façonnage du verre, de la pierre, marbre et granit, des machines et des outils

http://leboutet4.unblog.fr

Le blog sur le verre et les panneaux photovoltaïques

 http://www.TotalBlogDirectory.com

Annuaire de blogs

Les meules diamantées (2)

17 décembre 2008

 

La partie active de la meule est constituée de diamant ( principalement industriel, mais on utilise aussi les résidus de diamants naturels, en particulier par électro-déposition) et d’un liant.

diamantindustriel.jpg

Diamant industriel

Le diamant est « noyé » à l’intérieur du liant. Il ne deviendra actif et donc ne commencera à user le verre que lorsqu’il arrivera en surface.

Le liant doit donc être conçu pour retenir le diamant et ne le « libérer  » que petit à petit.

Le pouvoir abrasif du liant doit être aussi en rapport avec le type de diamant qu’il contient, afin de ne pas aller à l’encontre du but recherché. C’est pour cela que les liant associé à des tailles de grains grosses ou moyennes sont des liants métalliques,alors qu’avec des grains fins on utilise des liants « doux » bakélites.
Concernant le diamant on utilise principalement deux paramètres:

-La dimensions des grains

Il existe différentes normes concernant la taille des grains

Fepa standard

US Mesh ( dimension des grains)

Iso R 565 1972

D1181

8/9

1181/1000

D1001

9/10

1000/850

D851

20/25

850/710

D711

25/30

710/600

D601

30/35

600/500

D501

35/40

500/425

D426

40/45

425/355

D356

45/50

355/300

D301

50/60

300/250

D251

60/70

250/212

D213

70/80

212/180

D181

80/100

180/150

D151

100/120

150/125

D126

120/140

125/106

D107

140/170

160/90

D91

170/200

90/75

D76

200/230

75/63

D64

230/270

63/53

D54

270/325

53/45

 

Tableau de correspondance des différentes normes concernant la taille des grains de diamant

-La concentration du diamant dans le liant

 

Diamond concentration

Kr per cube cm

30

1.32

50

2.2

75

3.3

100

4.4

125

5.5

150

6.6

 

Tableau de correspondance concentration de diamant et carats par cm cube

Dans le façonnage du verre plat avec des machines telles que rectilignes, biseauteuses, bilatérales  ou commande numérique utilisées en miroiterie on utilise généralement des concentrations de 50.

Plus le grain sera gros plus l’enlèvement de matière ( verre ou pierre ) sera important. Mais plus aussi l’état de surface sera irrégulier.

Le polissage terminal demandant un état de surface le plus régulier possible, dans le cas d’enlèvements de matière important on va travailler avec plusieurs outils diamantés différents avec des grains de diamant de plus en plus fins.

La dimension du grain va dépendre de plusieurs paramètres, en particulier

-Position de la meule sur la machine

-Caractéristiques du liant

-Type de machines

-Type de verre

-Vitesse à laquelle la machine va travailler

-Qualité finale recherchée

-…….
 

http://www.second-fair.com

Les foires sur Internet du façonnage du verre, de la pierre, marbre et granit, des machines et des outils ( meules, disques diamantés..).

Ici vous pouvez rencontrer les principaux fournisseurs mondiaux, améliorer votre connaissance sur leurs produits, poser des questions, demander brochures, offres de prix..

Plus d’informations sur les machines de façonnage sur:
http://www.comascotec.com

http://www.leboutet.unblog.fr

Les meules diamantées

19 juin 2008

Il s’agit là de l’outil le plus utilisé pour le façonnage du verre et aussi du plus technique. Principalement utilisé en miroiterie sur des machines telles que les , les biseauteuses et les bilatérales.

 

Une meule est constituée de 3 parties principales:

-Le système de fixation sur la machine ( directement sur la broche ou par l’intermédiaire d’un cône )

-Le support de la partie active

-La partie active de la meule diamantée

 

plandunemeulediamante.gif

Sur ce plan d’une meule on peut observer les trois parties:
-En blanc le trou qui va permettre de fixer la meule directement sur la broche ou sur un cône.

-En gris le corps de la meule sur lequel on a fixé la partie active

-En noir la partie active de la meule, celle qui va permettre de façonner le verre

 

Il existe principalement deux types de meules diamantées:

-les meules diamantées périphériques ( comme celle du dessin ci-dessus) qui ont la particularité de travailler avec leur gorge. C’est la forme de la gorge qui va définir le profil réalisé sur le verre ( toujours sur le dessin ci-dessus, cette meule sera utilisée pour réaliser sur le bord du verre un joint plat avec deux arêtes à 45°).

Ce type de meules sera utilisé pour faire des joints sur le bord du verre, pour graver

-les meules boisseaux qui sont plates

Ce type de meules sera utilisé pour faire des joints sur le bord du verre ( mais uniquement du joint plat avec arêtes, comme le profil ci-dessus, mais contrairement à la meule périphérique en associant plusieurs meules), du biseau

biseaubavellonicn.jpg

Meule boisseau utilisée pour réaliser un biseau sur du verre

 

Avantages et inconvénients des meules périphériques et des meules boisseaux pour le façonnage du verre ou de la pierre:

Les meules périphériques:

Leur principal avantage est qu’elles vont permettre de réaliser n’importe quel type de joint ( chant). En effet c’est la forme de la gorge de la meule qui va déterminer le type de joint ( chant ) que l’on obtiendra sur le matériau à façonner.

 

meulejointrond.gif

Meule diamantée joint rond.

 

Par exemple sur le dessin ci-dessus ( société Diprotex), on réalise facilement quel va être le profil ( joint rond) du matériau façonné à partir de cette meule.

 

meule45.gif

Meule diamantée à 45°

 

De même pour cet outil.
L’autre avantage est la vitesse. On pourra façonner le verre et la pierre 20% plus vite en moyenne qu’avec des meules boisseaux.

Les inconvénients:

D’abord le cout de l’outillage. Car il faudra un jeu de meules diamantées et de polissage pour chaque joint ( chant ) et pour chaque épaisseur de verre ou de pierre.

Les meules diamantées doivent être rectifiées à intervalles réguliers car elles perdent peu à peu leur forme originale. Cette opération doit être faite chez le fournisseur ou auprès d’une société spécialisé. D’où un coût et la nécessité d’avoir un second jeu de meules si l’on a besoin de façonner ce type de joint pendant que les meules ont été envoyées à la rectification

Ensuite une perte de productivité due au temps pour changer l’outillage et pour régler la machine.

Enfin la qualité: elle sera, bien qu’acceptable , moindre qu’avec des meules boisseaux. En effet ce type de meules va créer de fines lignes sur le joint.

 

 

http://www.second-fair.com

Les foires sur Internet du façonnage du verre, de la pierre, marbre et granit, des machines et des outils ( meules, disques diamantés..).

Ici vous pouvez rencontrer les principaux fournisseurs mondiaux, améliorer votre connaissance sur leurs produits, poser des questions, demander brochures, offres de prix..

 

Plus d’informations sur
http://www.comascotec.com

 

Les différents types de meules et outils pour le travail du verre en miroiterie

25 mai 2008

 

Pour arriver à façonner un volume, plusieurs types de meules vont être successivement utilisées. Quelles sont les meules disponibles?

1/La meule diamantée

C’est le seul outil capable d’enlever de la matière ( avec le forêt diamanté). L’objectif de l’utilisation de cet outil est

a/D’enlever le côté coupant du verre après la coupe

b/D’atteindre les dimensions finales requises pour le volume.
meulesboisseauxetpriphriques.jpg

Exemple de meules diamantées. Comme vous pouvez le voir il y en a un grand nombre avec des différences que nous expliquerons un peu après.

2/La meule de polissage

Son objectif est essentiellement décoratif car elle n’enlève pratiquement pas de matière ( verre). Elle va être utilisée pour enlever les stries laissées sur le verre par les grains de diamant, et pour polir le verre ( le verre après passage du diamant a un aspect mat) .

meulespolyurethanerbm.gif

Un exemple de meules de polissage avec liant polyuréthane

3/Les meules pierre

Elles sont utilisées lorsqu’il est nécessaire d’enlever de faibles quantités de verre et de polir en même temps. Ce type de meule réalise le travail ( mais avec des limites) de deux meules différentes: une meule diamantée et une meule de polissage.

Mais elles peuvent aussi être utilisées pour simplement polir.

meulesbd.jpg

Exemple de meules pierre

4/Les meules blanches ou à oxyde de cérium

L’unique but de ce type de meule est de faire briller la partie à polir.

5/Le feutre

Pour des applications bien particulières ( biseau ou large chanfrein) les meules de polissage traditionnelles ne permettent pas d’obtenir un polissage parfait. Dans ce cas on utilise un feutre enduit d’oxyde de cérium ( poudre de polissage) liquide.

 

6/Autres outils spécifiques

-La fraise ou le disque qui vont permettre de découper le verre

-Les forêts qui sont utilisés pour percer le verre.

foretsdiamantesintermac.jpg

Exemple de forêts diamantés et de ……
fraisesintermac.jpg

fraises diamantées

 

http://www.second-fair.com

Les foires sur Internet du façonnage du verre, de la pierre, marbre et granit, des machines et des outils ( meules, disques diamantés..).

Ici vous pouvez rencontrer les principaux fournisseurs mondiaux, améliorer votre connaissance sur leurs produits, poser des questions, demander brochures, offres de prix..

 

 

Informations complémentaires sur

http://www.machines-verre-pierre.com

Avec sur ce site des forums sur le façonnage et sur les machines

 

http://leboutet.unblog.fr

 

Le même blog mais en Anglais

http://leboutet3.unblog.fr

Introduction

22 mai 2008

L’objectif de ce blog est de décrire les meules et outils utilisés dans le façonnage du verre et de la pierre en miroiterie et en marbrerie.

Pourquoi aborder ces deux matériaux? Parce que les techniques et les outils utilisés ont beaucoup de points en commun.

Le blog se concentrera d’abord sur le verre et sur la fin abordera la pierre en expliquant les spécificités des meules et outils utilisés pour travailler la pierre et en particulier le marbre et le granit.

Le plan sera construit au fur et à mesure de l’avancement du blog.

 

Plan du blog

1/Les machines utilisant des meules et outils

2/Les différents types de meules

 

 

 

1/Les machines utilisant des meules et des outils

A/La table de coupe

Avant d’être façonné le verre doit d’abord être coupé dans des dimensions proches de celles du produit final. Cette première opération est réalisée sur une machine appelée « table de coupe » . Il s’agit d’un plateau horizontal, recouvert de feutre afin de favoriser le déplacement du verre.

tabledecoupe.jpg

Exemple d’une table de coupe
La table de coupe est la machine de base ( quelle soit manuelle ou automatique) de la miroiterie
L’outil utilisé dans ce cas est une molette circulaire de quelques mm de diamètre. Il y a peu à dire sur cet outils, si ce n’est qu’il sera différent suivant l’épaisseur du verre à couper et on l’utilisera aussi avec un angle différent par rapport à la surface en fonction de l’épaisseur du verre.

B/La rectiligne

Il s’agit d’une machine qui va roder les bords du verre. Elle utilise un grand nombre de meules de types différents

rectilignecau.jpg

Rectiligne de marque Cau

Après la table de coupe il s’agit là de la machine que l’on rencontre le plus fréquemment dans une miroiterie

Le verre est posé verticalement à gauche ou à droite de la machine et un convoyeur automatique va l’introduire dans la machine où se trouvent les meules.

C/La biseauteuse

biseaubav.jpg

Exemple de biseaux sur de petites pièces

Il s’agit là d’une machine moins courante. Mais la précision du travail demandé va obliger à utiliser des meules spécifiques

 

D/Les machines à Commande numériques

En quelques années ces machines sont devenues les plus grosses consommatrices de meules et d’outils pour le façonnage du verre plat. Ceci est dû à leur nombre croissant dans les miroiteries et à l’extrême diversité des travaux qu’elles peuvent réaliser.

cnlovati.jpg

Commande numérique de marque Lovati

 

E/Les bilatérales

Machines de très fortes productions capables de façonner en un seul passage les quatre côtés d’un verre rectangulaire.

bilatralebesana.jpg

Ligne de production bilatérale de Besana

Ces machines sont de grosses consommatrices de meules ( elles travaillent souvent 24 heures sur 24 ), mais ce sont des équipement relativement exceptionnels.

 

F/Les perceuses

La machine indispensable à toute miroiterie mais qui n’a qu’une seule fonction: ……….faire des trous dans le verre ( Faire des trous, des petits trous, toujours des petits trous…Serge Gainsbourg)

perceusejanvac2900.jpg

Perceuse double tête Janbac

 

G/Les graveuses

Ici on va travailler sur la surface du verre, pour créer des motifs géométriques ou artistiques à des fins décoratives.

 

http://www.second-fair.com

Les foires sur Internet du façonnage du verre, de la pierre, marbre et granit, des machines et des outils ( meules, disques diamantés..).

Ici vous pouvez rencontrer les principaux fournisseurs mondiaux, améliorer votre connaissance sur leurs produits, poser des questions, demander brochures, offres de prix..

 

Informations complémentaires sur

http://www.machines-verre-pierre.com

http://leboutet.unblog.fr

 

Le même blog mais en Anglais

http://leboutet3.unblog.fr

123