Le diamant dans les meules pour machines de miroiterie

Le diamant

Le diamant est un cristal transparent composé par des atomes de carbone avec une structure tétraédrique. Les diamants ont des applications différentes, grâce aux caractéristiques physiques exceptionnelles du matériel dont ils sont composés. Les caractéristiques les plus importantes sont sa dureté extrême, l’index de dispersion, la conductivité thermique dont le point de fusion est 3.820° K. Le diamant synthétique a été produit pour la première fois en 1963 en Suède, et ensuite en 1955 aux Etats Unis appliquant des très élevées pressions et températures.

Dans le cadre du façonnage du verre, le diamant est l’abrasif principal. Il est toujours utilisé pour les meules devant  enlever du verre, sauf les meules de polissage qui n’ont pas de diamant.

Il existe beaucoup de types de diamant pour le façonnage du verre dans le marché, et chaque producteur choisit le type qui  s’adapte au mieux à ses liants et aux créations que chaque outil doit réaliser.

Les caractéristiques les plus importantes du diamant introduit dans un liant dans le cadre du façonnage du verre sont la granulométrie et la concentration.

La granulométrie se mesure en Mesh ou selon la nomenclature FEPA. Cette fiche ci-dessous montre les deux systèmes d’indication :

 

www.vedip.com

 

Granulométrie du diamant      

FEPA

Mesh

FEPA

Mesh

D852

20/30

D126

120/140

D602

30/40

D107

140/170

D427

40/50

D91

170/200

D356

45/50

D76

200/230

D301

50/60

D64

230/270

D252

60/80

D54

270/325

D213

70/80

D46

325/400

D181

80/100

D39

400/500

D151

100/120

D33

500/600

La dénomination FEPA donne une indication directe du diamètre de chaque grain de diamant ; en effet, on peut considérer la lettre D comme « diamètre » (même s’il n’est pas correct de le définir comme ça, vu que les grains de diamant ne sont pas sphères) et le numéro suivant comme la dimension du diamètre même en micron. D151, par exemple, indique que le « diamètre » de chaque grain est de 0,151 mm environ. La nomenclature en Mesh, par contre, suppose un tamis standard de 2,5×2,5 cm avec un numéro de trous bien défini. Les deux numéros indiquent le numéro minimum et maximum de ces trous dans cette surface, et notamment plus de trous sont présents dans la même surface plus leur diamètre sera petit. Donc dans le cas de la nomenclature Mesh, que normalement on n’utilise qu’en citant le premier numéro, plus le numéro est grand et plus le diamant est fin, alors que dans le cas du FEPA plus le numéro suivant la lettre D est grand plus le diamant est gros.

La concentration du diamant est exprimée par contre avec la lettre C suivie d’un numéro. Le numéro 100 indique une concentration de 4,4 carats par centimètre cube de liant, compte tenu qu’un carat correspond à 0,2 grammes de poids. Donc C50 indique que dans ce liant la concentration de diamant est égal à 2,2 carats par centimètre cube.

Lorsque ces deux caractéristiques varient, varient même beaucoup les performances de l’outil diamanté.

Laisser un commentaire